Remax Montréal Courtier immobilier
Steve Rouleau
Courtier immobilier agréé

RE/MAX DU CARTIER INC.
7085 St-Laurent,
Montréal, Québec,
H2S 3E2

514 913.2356
English

514.913.2356

X

Les « extras » qui ajoutent de la valeur à son condo.

Publié le 07/11/2016


Espace MV3


La question se pose : quelles sont les extras qui valent un investissement supplémentaires quand on achète un condo neuf ?

Christian et sa conjointe (nom fictif mais cas réel) achètent leur premier condominium directement du promoteur. « Nous savons que les éléments décoratifs fournis dans le prix de base seront minimaux. À l’étape de les choisir, nous nous demandons quels sont les extras qui ajouteraient de la valeur à notre unité », exprime Christian. Le jeune couple projette d’occuper ce condominium pendant deux ans puis de le louer ou le vendre. Il s’agit donc, pour eux, d’un investissement.

Pour répondre à leur question, nous avons consulté trois expertes. Voici leurs conseils.



   Des finis haut de gamme pour les comptoirs et les armoires de cuisine

« La cuisine, c’est la pièce qui va chercher le wow chez les acheteurs, celle qui exerce la plus grande influence dans leur choix, qu’il s’agisse d’un condominium, d’une maison ou d’un chalet », dit Marie-Josée Leblanc, présidente de Home Staging, Relooking, Coaching, qui conseille fortement de remplacer le comptoir de stratifié, qui est souvent l’option de base offerte par les constructeurs, par de la pierre, granit ou quartz, par exemple. « Choisir des tons naturels et des motifs discrets », ajoute Karyne Beauregard, designer d’intérieur certifié APDIQ et propriétaire de Entre 4 murs.

« Il faut tenir compte de la valeur de l’unité », nuance toutefois Sveta Melchuk, propriétaire fondatrice de Home Staging Montréal, ajoutant que granit et marbre ne sont pas nécessairement requis dans un appartement de moins de 200 000 $ mais qu’ils sont incontournables dans celui de 300 000 $ et plus.

Quant aux finis des armoires, les trois spécialistes disent qu’il n’est pas nécessaire d’investir dans des armoires de bois, tout en insistant sur la plus value qu’ajoutent les mélamines de bonne qualité et les thermoplastiques pour remplacer la simple mélamine bas de gamme qui est souvent celle incluse dans le prix de base du constructeur. Si le choix des styles et des couleurs est aujourd’hui presqu’infini, elles affirment toutes que le style Shaker, un classique qui n’a pas d’âge, constitue un choix avisé car il ne se démode pas. « On peut aller vers une combinaison de couleurs, c’est tendance, ajoute Sveta Melchuk. Blanc et gris, par exemple ou champignon, les cabinets du bas plus foncés que ceux du haut. Il ne faut toutefois pas exagérer la dose de couleur si on pense à la valeur de revente. Ce ne sont pas tous les gens qui ont envie de vivre dans une cuisine aux armoires vertes ou rouges. » Karyne Beauregard et Marie-Josée Leblanc font par ailleurs remarquer qu’il existe aujourd’hui sur le marché des mélamines qui imitent le bois à la perfection et qui sont aussi un excellent choix. Un garde-manger avec des tablettes coulissantes constitue également une valeur ajoutée, selon Karyne Beauregard.

Si le constructeur ne fournit pas le dosseret de céramique, cet ajout vaut largement les dollars supplémentaires. « Ça fait toute la différence dans la présentation du condo », souligne Sveta Melchuk. « Les gens s’attendent à avoir un dosseret », ajoute Karyne Beauregard.

Si on pense revendre l’appartement en incluant les électroménagers, ce qui est souvent le cas pour les condominiums, investir dans des appareils en acier inoxydable sera aussi une bonne option car ils sont généralement très aimés par les acheteurs, selon Sveta Melchuk.

Des planchers de bois

Plusieurs constructeurs fournissent du plancher flottant dans le prix de base d’une unité de condo, or ce type de revêtement n’est pas prisé des acheteurs, soutiennent nos expertes. « Si on peut se le permettre, le plancher de bois ou d’ingénierie est nettement mieux pour la valeur de revente, », précise Sveta Melchuk, qui considère même ce point comme le numéro un à privilégier parmi toutes les options de finition supplémentaires.

Karyne Beauregard ajoute à cet égard que la moquette mur à mur, que l’on ne voit par ailleurs presque plus, est à éviter. C’est out, plus personne n’en veut.

Un bel éclairage

Dans une pièce, l’éclairage contribue à l’ambiance. Les luminaires valent donc un investissement supplémentaire, tant pour le confort et le plaisir quand on habite l’unité pour sa revente éventuelle. « Quand les acheteurs viendront visiter, c’est une chose qu’ils remarqueront », explique Sveta Melchuk.

Karyne Beauregard va dans le même sens et recommande l’achat de luminaires moyen de gamme qui dépassent en apparence et en qualité les plafonniers plutôt ordinaires qu’installent les constructeurs. « On les choisira discret, agencé au style de l’appartement et pas trop typé », dit-elle.

Marie-Josée Leblanc conseille pour sa part l’éclairage encastré au plafond au-dessus de l’espace de travail dans la cuisine et sous les armoires pour éclairer le comptoir. « Les encastrés ajoutent de la valeur quand c’est possible de les faire installer, ce qui n’est pas toujours le cas compte tenu des règles de construction », dit-elle. Pour Karyne Beauregard, les encastrés sont un must dans le séjour, la salle à manger et la cuisine. « On peut moduler la lumière avec des gradateurs d’intensité pour donner de belles ambiances », explique-t-elle.

D’autre part, comme il est rare que les constructeurs installent un plafonnier dans le séjour ou dans l’aire de vie, c’est une bonne chose d’en ajouter un s’il reste du budget après les investissements dans la cuisine et les planchers qui sont prioritaires. « Ce détail n’augmentera pas nécessairement la valeur de revente, mais il donnera à l’unité un quelque chose que d’autres n’auront pas », précise Marie-Josée Leblanc.

Douche et céramique dans la salle de bain

Bain et douche sont aujourd’hui des standards dans la salle de bain, de même que le plancher de céramique, informe Marie-Josée Leblanc. À cet égard, Sveta Melchuk et Karyne Beauregard conseillent le plancher chauffant, un petit luxe plus facile à installer au moment de la construction. Il ajoutera un agréable confort pour les occupants et contribuera à ce que l’unité se revende plus rapidement en offrant un plus qui la démarquera de la compétition.

Si la cabine de douche en céramique est un argument vendeur, il faut par contre s’assurer qu’elle soit très bien faite car on voit souvent des problèmes d’infiltration d’eau, selon Karyne Beauregard. Pour faciliter l’entretien, on peut demander à ce que les joints soient en acrylique, conseille-t-elle en rappelant de faire installer une niche dans la douche pour ranger les produits de toilette.

Garde-corps et foyer

Un foyer au salon est un élément recherché par plusieurs acheteurs, selon Karyne Beauregard. Il faut par contre tenir compte de la configuration et de la grandeur dans une aire ouverte. « Un foyer enlève de l’espace pour le téléviseur qui ne doit pas être plus haut que 48 po. du sol pour le confort ergonomique. Ce n’est pas le cas s’il faut l’installer au-dessus du foyer », fait remarquer la designer d’intérieur qui souligne d’autre part que des garde-corps vitrés ouvrent visuellement l’espace, souvent restreint dans un condominium.

La règle : 20% de la valeur marchande

S’appuyant sur les informations fournies par l’Institut canadien des évaluateurs, Marie-Josée Leblanc rappelle que les sommes investies dans la bonification d’une propriété ne doivent pas dépasser 20% de la valeur marchande des unités de même catégorie. Au-delà de ce ratio, on risque de ne pas récupérer l’investissement.

Garder la coquille neutre

Quel compromis doit-on faire entre ses goûts personnels et la recherche d’une certaine neutralité qui plaira au plus grand nombre d’acheteurs possible ? « Ajouter sa touche punchée, si c’est ce qu’on aime, dans la peinture, le mobilier et les accessoires et garder la coquille plus neutre. Quand on sera prêt pour la vente, il sera plus facile de repeindre un mur que de changer des éléments de base », répond Marie-Josée Leblanc.

« Partout dans l’appartement, choisir des matériaux neutres et intemporels. Éviter les couleurs toniques pour les céramiques et les bois foncés au sol qui sont des tendances qui traversent moins bien le temps que les bois pâles », conclut Karyne Beauregard.


Source: Guide Condo

Suivez-nous sur Facebook